top of page
20230512_091051.jpg

Les objectifs du Cepmo

Les objectifs généraux du CEPMO sont de plusieurs nature et se développent à travers différents dispositifs pédagogiques et éducatifs. Nous privilégions une approche systémique de l'élève afin de le comprendre dans sa globalité en tant qu'élève et en tant qu'individu.

Ainsi nous souhaitons :

  • Élaborer et mettre en œuvre une réelle pédagogie différenciée afin de permettre à chacun de réussir.

  • Redonner l’envie d’apprendre.

  • Éduquer à l’autonomie et à la responsabilité.

  • Vivre activement sa formation.

  • Vivre avec les autres.

L’autonomie et la responsabilité, deux axes fondamentaux

L’autonomie

Au préalable, ce terme paraît fortement ambivalent puisqu’il s’inscrit à la fois dans le registre des fins et des moyens, mais aussi parce qu’il soulève un questionnement sur le passage de la petite autonomie, partielle, limitée au domaine du faire (le pédagogique, la classe), à la grande Autonomie des sujets adultes, pleinement responsables et conscients de l’être (l’éducatif). Il convient donc tout d’abord de définir précisément le terme d’autonomie.

D’origine grecque le mot se décompose ainsi : « autos » signifie le même, ce qui vient de soi et évoque les actions individuelles du sujet et « nomos », les règles établies par la société ; « Autonomos » : qui se régit par ses propres règles. Selon le dictionnaire Le Petit Robert, être autonome c’est s’administrer soi-même et se déterminer selon des règles librement choisies.

L’autonomie est donc une capacité à décider et à agir. Elle ne se décrète pas, elle ne fait pas partie d’un bagage à priori – un préalable – mais elle se construit progressivement à partir de la naissance et tout au long de la vie. L’École est un lieu de sa construction. L’autonomie n’est pas une compétence binaire – possédée ou pas – mais graduelle. Chaque individu possède un degré d’autonomie plus ou moins élevé face à une tâche ou un projet.

 

La responsabilité

Le terme de « responsabilité » a la même racine que « réponse » ; « responsable » signifie littéralement « capable d’une réponse » en anglais. La responsabilité peut être définie comme l’engagement envers soi et les autres sur un certain nombre de points qu’il convient de respecter.

Objectifs généraux

Tout d’abord, le CEPMO a l’ambition de développer l’autonomie des élèves face à des situations problèmes dans des contextes attachés à des disciplines scolaires mais aussi, en vue d'un développement personnel comme, par exemple, l’aptitude à se former, à communiquer, à écouter ou à travailler en équipe. La confiance en soi croît avec l’autonomie qui à son tour contribue à la développer.

Ensuite, le CEPMO cherche à amener les élèves à comprendre qu’il existe différentes formes d’autonomie : dans le cadre scolaire, dans celui de la construction du projet d’orientation ou professionnel, dans la vie personnelle. Il s’agit ainsi de montrer aux élèves qu’ils peuvent être autonomes dans certains cadres et dans d’autres moins.

De plus, l’autonomie peut s’entendre au sens d’une émancipation de l’adulte en devenir par le développement d’un sens critique et raisonné d’une part, par une éducation à la liberté et à la responsabilité d’autre part.

Enfin, en termes de responsabilité, l’objectif est d’aider les élèves à tenir leurs engagements dans les différentes sphères dans lesquelles ils s’inscrivent, c’est-à-dire qu’ils soient en mesure de répondre de quelque chose (d’un acte, d’une parole, d’une personne, etc.) à quelqu’un (soi-même ou autrui). En d’autres termes, le CEPMO vise à établir chez chaque élève une cohérence entre le dire, incluant les valeurs déclaratives, et le faire.

Se construire un parcours personnel et épanouissant

Une partie des élèves accueillis au sein de la structure vient en premier lieu retrouver le goût d’apprendre afin de pouvoir construire un projet d’insertion sociale passant par la formation scolaire. Ils espèrent trouver au sein du lycée de nouvelles modalités dans l’approche et l’acquisition des savoirs  ainsi qu’une relation nouvelle à ceux qui les transmettent pour se (re)construire dans une dynamique positive.

Il apparaît nécessaire que l’élève devienne acteur des processus d’apprentissage et de détermination de son devenir. Les dispositifs mis en place et la variété des situations vécues au sein de l’établissement sont autant de leviers possibles pour amener progressivement l’élève à passer du désir à la réalisation de son projet.

Afin d’atteindre cet objectif, l’équipe pédagogique a mis en place des outils croisés dont l’efficacité réside avant tout dans l’interaction de ces outils entre eux.

Un parcours personnel et épanouissant n’est envisageable qu’à condition que l’élève puisse d’abord retrouver confiance en lui puis dans les adultes encadrant sa formation. Ceci afin de faire face aux échecs passés et de se projeter dans des apprentissages nouveaux.

 Pour ce faire, les enseignants sont vigilants de ne pas reproduire des facteurs de démotivation qu’ils ont pu observer fréquemment tels que les « étiquetages négatifs » (tu es mauvais en …), les situations de mise en échec, l’utilisation d’un langage peu compréhensible par l’élève ou encore les situations passives.

Une pédagogie active centrée sur la réussite de l’élève où l’on sollicite et valorise en premier lieu ce qu’il sait faire favorise la prise de confiance et le sentiment d’accessibilité aux savoirs.

L’évaluation formative et individualisée permet à l’élève de savoir se situer et de projeter précisément ce qu’il doit encore apprendre.

Un travail sur la relation enseignant-enseigné est jugé fondamental et passe par l’établissement d’un rapport de confiance où l’élève est appréhendé dans son individualité par un suivi régulier de sa progression et une prise en compte de ses difficultés singulières. Les enseignants développent une relation au-delà de l’unique cadre disciplinaire. Celle-ci, inhérente à l’implication demandée aux élèves dans la vie de l’établissement est mise en œuvre par les enseignants dans le cadre de dispositifs spécifiques.

Ainsi, la construction d’un projet personnel permet de donner du sens à la présence au lycée et de mieux en appréhender les exigences. C’est une des conditions à son épanouissement au sein du CEPMO et plus globalement à son acquisition de l’autonomie.

Apprendre autrement

La difficulté pour nombre d’élèves à se situer dans leurs acquisitions, à comprendre les processus et les objectifs des apprentissages, et à organiser leur travail amène parfois au rejet des différentes formes d’enseignement ou à la démotivation.  L’objectif est d’aider l’élève à lever ces blocages.

Avant tout, l’élève est amené à prendre conscience de sa manière d’apprendre et, fort de ce constat, à construire des stratégies de d’apprentissage.

Le CEPMO est soumis aux programmes de l’éducation nationale et pour une large majorité de ses élèves, l’objectif reste l’obtention du baccalauréat.

Tout au long de l’année, les enseignants cherchent à mobiliser régulièrement diverses compétences dans la construction de leurs séquences pédagogiques. L’élève est ainsi amené à développer ses capacités cognitives à travers la résolution de problèmes dans lesquels il traite de l’information, prend des notes, résume, partage et formalise. Afin d’entretenir, renforcer ou réactiver le désir d’apprendre, il travaille sur la gestion de l’effort, des émotions et du temps. Les enseignants l’encouragent à s’impliquer collectivement, favorisent l’interaction entre les niveaux et les matières afin de développer l’entraide et la coopération. Dans le souci d’entretenir ou créer de la motivation, l’élève s’engage dans des tâches dans lesquelles il cherche, découvre et crée pour se former.

Enfin, l’organisation et le fonctionnement du CEPMO favorisent l’expérimentation pédagogique. En effet, la souplesse de l’emploi du temps et la fréquence des réunions de l’équipe autorisent la mise en place rapide de projets ou de séquences pédagogiques nécessitant une organisation particulière du temps et/ou des classes.

A plusieurs reprises dans l’année, l’élève doit porter un regard sur ses acquisitions que l’enseignant aide à objectiver. A la lumière de ces constats, l’élève est encore une fois rendu acteur de son parcours en construisant ses propres stratégies de remédiation.

L’articulation avec le collectif

Nous appeler

01 23 45 67 89

E-mail

S'abonner

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Instagram
bottom of page