top of page
IMG-20230515-WA0031.jpg

Evaluer sans note

L'évaluation traditionnelle, globale et chiffrée a montré ses limites auprès d’élèves en difficulté (impact psychologique, logique de l’échec, problème d’estime de soi). Elle est vécue davantage comme une sanction que comme un indicateur de progression et ne sert pas à identifier clairement les difficultés. L’élève subit l’évaluation plus qu’il ne l’utilise comme un outil de progression.

l'évaluation par compétences au CEPMO

Objectifs :

 

  • Redonner du sens à l’évaluation

  • Nécessité de percevoir le temps de l’évaluation comme une étape de l’apprentissage

  • Minimiser l’angoisse et les conséquences sur l’image de soi liées à la note chiffrée

  • Faire de l’évaluation un véritable outil de formation et de diagnostic

  • Faciliter la pédagogie différenciée

  • Aider les élèves à objectiver leurs compétences

  • Tenir compte des contraintes institutionnelles relatives au contrôle continu du baccalauréat  (projet d’évaluation du contrôle continu en annexe)

Mise en œuvre :

 

  • Tout au long de l’année, différents types d’évaluations sont proposés aux élèves. Les travaux évalués peuvent avoir lieu sur les temps disciplinaires, sur des plages hebdomadaires de 1h30 spécifiquement prévues à cet effet et attribuées à chaque classe dans l’emploi du temps, ou à la maison.

  • Les évaluations revêtent un caractère qui peut être diagnostique, formatif, sommatif,certificatif, écrit, oral, individuel ou témoignant de collaboration au sein d’un collectif. Elles ont pour objectif d’être au service des apprentissages et sont, à ce titre, rattrapables.

  • L’évaluation est fondée sur l’utilisation d’une grille de compétences transversales dans la grande majorité des disciplines. Celle-ci permet de favoriser des transferts de compétences d’une matière à l’autre, c’est-à-dire, de reproduire, dans des contextes différents, certains gestes intellectuels. Les compétences sont déclinées en différentes étapes, permettant à l’élève non seulement de se positionner quant à ses acquis mais aussi de se projeter dans les apprentissages. (voir exemple de grille en annexe)

  • Les notes ne revêtent un caractère obligatoire que dans le cadre de l’obtention du bac et/ou d’une orientation vers un autre établissement de l’enseignement secondaire ou supérieur. C’est pourquoi elles sont communiquées sous la forme de moyennes semestrielles pour les niveaux concernés.

  • Pour rendre plus efficiente l’appropriation du sens de la grille de compétences, les élèves sont fréquemment invités à pratiquer une évaluation réflexive de leurs productions appelée autoévaluation. Pour ce faire, ils doivent manipuler cet outil d’une part et mettre à distance leur travail afin de l’objectiver et de le dédramatiser d’autre part.

  • Le principe d’auto-évaluation auquel l’élève est confronté régulièrement devient un temps ritualisé à la fin de chaque période. Le processus se déroule comme suit :

  • L’autoévaluation s’effectue pendant la dernière semaine de la période. L’élève s’entretient avec chacun de ses enseignants afin de faire un diagnostic de la période écoulée et de bénéficier de conseils de remédiation ou d’approfondissement individualisés. La saisie d’une appréciation se fait directement sur ordinateur en temps réel et aboutit à l’édition d’un bulletin de période.

  • Lorsque l’élève a rencontré l’ensemble de ses professeurs, il propose une synthèse générale à son tuteur dans laquelle sont abordés le niveau scolaire, son projet d’orientation, son implication dans la structure et les différentes activités extrascolaires menées. Les synthèses constituent la matière du bilan, dernière étape du processus d’évaluation.

  • Le bilan permet d’articuler l’individuel et le collectif en faisant le point sur l’élève au sein de son groupe-classe en présence de la communauté éducative et des responsables légaux. Le bilan, contrairement à un conseil de classe traditionnel, ne s’effectue plus en fin de trimestre mais en fin de période (avant chaque départ en vacances) afin d’augmenter la fréquence des rencontres avec les familles au cours de l’année.

  • En fonction des besoins durant l’année, ce bilan peut prendre la forme d’un bilan collectif sur toute sa durée, ou bien peut être scindé entre un temps collectif et un temps individuel durant lequel l’élève rencontre avec ses parents des représentants de l’équipe enseignante.

 

 

 

Critères de réussite
  • Tous les élèves acceptent l’évaluation.

  • Les élèves se remettent en question.

  • Les élèves sont capables de s’auto-évaluer et de définir des stratégies de progression.

  • Les parents identifient les fragilités et les points d’appui de leur enfant.

  • Les choix d’orientation sont éclairés.

Nous appeler

01 23 45 67 89

E-mail

S'abonner

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Instagram
bottom of page